LISBONNE

Publié le par pierre escaillas


   Escale à Lisbonne avec Fernando Pessoa*. Celà me donnera le temps de lire les quelques centaines de vers de l'Ode Maritime du même Fernando Pessoa mais écrite sous le pseudonyme de Alvaro de Campos. C'est M. Paul Petrogalli (cf. commentaire dans Le Barman) qui m'avait conseillé cet auteur et je le remercie ici de me l'avoir fait découvrir.

*F. Pessoa. Lisbonne, Ed. 10/18. Trad. Béatrice Vierne.


Illustration extraite du Courrier des Messageries Maritimes N°124, 120ème anniversaire.
Paquebot "Chili" devant Belem.

LISBONNE.

   Pour le voyageur qui arrive par la mer, Lisbonne, même de loin, s'élève comme une ravissante vision de rêve, et se découpe clairement contre le bleu vif du ciel que le soleil réchauffe de son or. Les dômes, les monuments, les vieux châteaux font saillie au dessus du fouillis de maisons et semblent être de lointains hérauts de ce séjour délicieux, de cette région bénie.
.........une fois dépassée la tour de Bugio...,la tour de Belém et ses créneaux...
A mesure que le navire avance, le fleuve devient plus étroit, mais c'est pour bientôt s'élargir de nouveau et former l'un des plus vastes ports naturels du monde...Alors, à main gauche, les myriades de maisons agglutinent leurs vives couleurs sur les collines. Et voilà Lisbonne.

Fernando Pessoa.

Publié dans F. PESSOA

Commenter cet article