SCHEVENINGEN

Publié le par pierre escaillas

      Non, pas Jacques Brel mais Valery Larbaud...Et toujours dans les poésies de A.O Barnabooth, bien que cette oeuvre soit antérieure à la publication des Poèmes par un riche Amateur.

SCHEVENINGUE, MORTE-SAISON.

Dans le clair petit bar aux meubles bien cirés,
Nous avons longuement bu des boissons anglaises;
C'était intime et chaud sous les rideaux tirés.
Dehors le vent de mer faisait trembler les chaises.

On eût dit un fumoir de navire ou de train :
J'avais le coeur serré comme quand on voyage;
......................................
Oh, comme on est petit, comme on est à genoux,
Certains soirs, vous sentant si près, ô flots immenses !

Valery Larbaud
Poésies de A.O Barnabooth
( Les Borborygmes ).

Et toujours : http://lalicorne.canalblog.com/

 

Publié dans V.LARBAUD

Commenter cet article