SUR RADE

Publié le par pierre escaillas

      En route vers la terre depuis le navire sur rade ou retour tardif à bord dans la relative fraicheur du petit matin. Le moteur de l'embarcation qui claque et revient en écho dans le silence de la rade. La pureté de la lumière dans un ciel sans ombres.


Moi aussi, debout sur des pétrolettes,
D'un navire mouillé en dedans du récif,
Percutant le silence immobile de l'aube,
Ou rappelant la lampe au flanc de la montagne,
Je me suis avancé au seuil des plantations.

Louis Brauquier
Liberté des Mers.

_____________

Et toujours :  http://lalicorne.canalblog.com/

 

Publié dans L. BRAUQUIER

Commenter cet article