Sur l'ARMAND-BEHIC avec H. J.-M. LEVET

Publié le par pierre escaillas

Levet et l'Armand-Béhic ont enfin atteint l'océan indien. Pauvre Levet !. Après l'escale ratée de Port-Saïd, de nouvelles désillusions l'attendent : Miss Roseway n'a cure de ses émois ...Outwards (probablement le poème le plus connu de Levet) a immortalisé l'Armand-Béhic qui "vogue pour l'éternité sur l'océan indien" (De qui est cette citation : L.Brauquier, P. Morand ?).

                            

                         OUTWARDS

L'Armand-Béhic ( des Messageries Maritimes )

File quatorze noeuds sur l'Océan Indien...

Le soleil se couche en des confitures de crime,

Dans cette mer plate comme avec la main.

- Miss Roseway, qui se rend à Adelaïde,

Vers le Sweet Home au fiancé australien

Miss Roseway, hélas, n'a cure de mon spleen

Sa lorgnette sur les Laquedives, au loin...

.   .   .   .   .   .   .   .

.   . Oh, qu'une valse lente, ses reins

A mon bras droit, je l'entraine sans violence

Dans un naufrage où Dieu reconnaîtrait les siens

                                       H. J.-M. Levet

 

Publié dans H.J.M LEVET

Commenter cet article