L'HEURE DU COCKTAIL

Publié le par pierre escaillas

   Dans sa préface à l'ouvrage de Louis Chadourne, "Le Pot au Noir", Michel Peyramaure* écrit : " Melville, Kipling, Conrad, Morand, Cendrars l'ont précédé ou accompagné sur les chemins de l'aventure poétique et humaine. Ils étaient comme lui à la fois voyageurs et poètes ". C'est dire s'il entre dans le cadre de ce blog.
Disparu en 1925 à l'âge de trente-cinq ans des suites de blessures de guerre, Louis Chadourne ne nous a laissé que de trop rares ouvrages dont ce Pot au Noir d'où est tiré le passage suivant. 
*M.Peyramaure, Préface, Le Pot au Noir, Louis Chadourne. Collection "La petite Vermillon", Ed. La Table Ronde.

_______________________________________________________________________________________________

L'HEURE DU COCKTAIL.

   C'est l'heure sacrée pour tous ceux qui ont passé le Tropique.
   La mer est le long du navire d'un noir bleu pareil au ciel de certaines nuits d'été. Elle s'écarte sous l'étrave avec de longs froissements d'écume. A l'horizon, une ceinture de nuages violets et roses. Le couchant transforme une colonne de fumée en une chevelure de bacchante rousse.
   Mais qu'importe cette féerie ! Le cocktail attend.
   Deux classes - qui fraternisent - les partisans du punch martiniquais, pour la plupart français, fonctionnaires, et d'une nuance démocratique. Les partisans du cocktail, une aristocratie, des industriels, des "gens biens".
   Ce soir je m'attable avec les "punchs", les radicaux....

Louis Chadourne. Le Pot au Noir.

Et toujours "Les Carnets de la Licorne", http://lalicorne.canalblog.com/

Publié dans L. CHADOURNE

Commenter cet article