Sur l'ERNEST-SIMON avec Ysé et Paul Claudel

Publié le par pierre escaillas

A peu près à la même époque où Henry J.-M. Levet, retenu à bord de l'Armand-Béhic par la Santé, contemplait Port-Saîd depuis le pont promenade, Paul Claudel, en route vers le Japon sur l'Ernest-Simon ( il y connut, paraît-il, le grand amour ), approchait du phare de Minicoï, ilôt perdu au nord des Maldives mais amer remarquable sur la route d'Aden vers le détroit de Malacca.

                                                   PARTAGE DE MIDI

                                 ...sur le pont d'un grand navire...                                                    

                                                 

                                                 YSE

     Ah qu'il fait chaud ! Combien de jours encore jusqu'au feu de Minnicoï ?

MESA

     Je me rappelle cette petite veilleuse sur les eaux

     . . . . . . . . . . . 

MESA

     Les jours sont si pareils qu'on dirait qu'ils ne font qu'un seul grand

jour blanc et noir.

AMALRIC

      J'aime ce grand jour immobile. Je suis bien à mon aise. J'admire

cette grande heure sans ombre.

J'existe, je vois,

Je ne sue pas, je fume mon cigare, je suis satisfait.

 

                                                      Paul Claudel. Partage de midi

                                                                                                

Publié dans P.CLAUDEL

Commenter cet article

jérÎme 17/07/2006 18:06

Poête et dessinateur, homme à tout faire du monde marin, tel vit Pierre Escaillas à qui je dédie ces quelques vers :
Quand donc de la grève quittera le chemin,
celui qui rêve de mer et guette chaque matin,
les nouvelles océanes de lointaines contrées?
Mais déjà il surfe contre vents et marées,
s\\\'éloignant de la rive, de la masse grouillante,
le malouin s\\\'évade et nous offre son amante.
C\\\'est ainsi que nous vîmes un minuit au soleil
se raviver la flamme d\\\'une croisière sans pareille.

Zab 16/07/2006 21:31

Quoi, pas encore de commentaires?
Je m`etonne,..
J`etais seule.ce soir, a ce site francais ?
L`auteur n`avait-il pas grand succes ?
Pourtant, il n`ignore pas,ce peintre aquarelliste,
 le bel art de chatouiller l`esprit
et de servir a point un dessin bien tourne
Mais non, voyons, on n`ose
d`une banalite commenter le genie!
Alors, je me lance,
chapeau bas,
-Bravo! Encore!
Et un grand Merci, Pierre, de nous permettre de
partager tes souvenirs de voyages et ton talent
Zab