Pierre Loti à Saïgon.

Publié le par pierre escaillas

Fevrier 1902. Le Capitaine de Frégate Julien Viaud - Pierre Loti - est à Saïgon et va regagner la France par le courrier des Messageries Maritimes après un embarquement de dix-huit mois à bord du Redoutable qui, depuis la métropole, l'a mené vers la Chine, le Japon, le Tonkin et la Cochinchine.

 

le-redoutable-a-saigon.jpg

 

Dimanche 16.
Premières grandes lourdeurs d'orage du printemps. Le réveil du sommeil méridien est particulièrement mélancolique, sur ce bateau qui va finir. En rouvrant les yeux, dans ma chambre où brillent les ors sur des fonds rouges, je vois par ma fenêtre la berge de cette rivière de Saïgon, le long de laquelle nous sommes amarrés pour la troisième fois et qui est déjà familière : route de terre rouge, murs de jardins en couleur rouge, sous l'éternelle et malsaine verdure des arbres ; un ciel sombre pèse sous tout cela. Dimanche, jour de fête pour les matelots ; je les vois s'en aller par petits groupes, bien blancs dans tout ce vert...

P. Loti. 
"Cette éternelle nostalgie", Journal intime.
Editions La Table Ronde.


Et les "Carnets de la Licorne" : http://lalicorne.canalblog.com/

Publié dans P. LOTI

Commenter cet article