Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PANAMA

PANAMA

Nous avions laissé Phelps Morane à l'équateur, en route pour Rio de Janeiro et Buenos-Ayres. De là, par avion, il rejoint le Chili puis l'Equateur d'où il s'embarque pour New-York via le canal de Panama. PASSAGE DU CANAL Ecluses. Des portes silencieuses,...

Lire la suite

EQUATEUR

EQUATEUR

P helps Morane poursuit sa route vers le Brésil et l'Argentine. Après avoir longé un temps l'Afrique, "La côte, très lente, semble glisser, se détacher entre l'horizon profond et la mer sans fond. L'Afrique plate et monotone pour moi bourdonne d'un étrange...

Lire la suite

GIBRALTAR.

GIBRALTAR.

Q ui est donc ce Phelps Morane dont Robert Guyon * me fait parvenir la copie d'un recueil poétique intitulé "Départs et Escales" et publié en 1939 ?. Emmanuel Pollaud-Dulian* me dit que Morane a publié deux autres ouvages : "Sybil" en 1931 et "Poèmes...

Lire la suite

MARSEILLE

MARSEILLE

Marseille sortie de la mer, avec ses poissons de roche ses coquillages et l'iode Et ses mâts en pleine ville qui disputent les passants, Ses tramways avec leurs pattes de crustacés sont luisants d'eau marine, Le beau rendez-vous de vivants qui lèvent...

Lire la suite

INAUGURATION D'UN PAQUEBOT.

INAUGURATION D'UN PAQUEBOT.

Cliché C.G.T. * Les artistes de la Comédie-Française sont venus sur le paquebot à 4 turbines réciter les Deux Pigeons sous un plafond signé Luc-Olivier Merson. Les filles du Préfet maritime dansent et sont en nage d'espérer un mari. Le Capitaine dit :...

Lire la suite

DJIBOUTI.

DJIBOUTI.

Il fait à Djibouti si chaud, Si métallique, âpre, inhumain, Qu'on planta des palmiers en zinc Les autres mourant aussitôt. Quand on s'assied sous la ferraille Crissante au souffle du désert, Il vous tombe de la limaille, Bientôt vous en êtes couvert....

Lire la suite

TAORMINA

TAORMINA

L'Etna sent la gare, le figuier chaud. Sous l'ombre il n'est plus que fumerolles roses et trois Allemands nus qui chantent un poème en vers de couleur sur la résistance passive, dans le thêatre de Taormina. Paul Morand, Poème cousu main. Feuilles de température....

Lire la suite

TRADE WINDS.

TRADE WINDS.

"Trade winds fast winds" disaient les Anglais qui avaient le sens du commerce et pour qui ces vents portant le l'Europe vers les Caraïbes étaient de précieux auxiliaires du trafic maritime. Nous, Français, bien au dessus de ces basses contingences commerciales...

Lire la suite

LES ARCHIVES DE ZANZIBAR.

LES ARCHIVES DE ZANZIBAR.

A la mémoire d'Antonio Joachim Salvador Pereira né à Chinchinim ( Salsete Goa ) Elles remplissent à éclater une bibliothèque vétuste dont le haut est vitré dans une chambre de la case baroque surchauffée pendant le jour. On y voit mourir un trafic, un...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>